les infos

Ils ont décidé de nous rendre cons. C'est sûr. Avec leurs infos à la con. Tout le monde le dit. C'est le secret de Poilichinelle. Mais attention. Avec civilité. Avec courbettes. Et des arguments. "Je ne vous ai pas interrompu laissez-moi m'exprimer", "Ce n'est pas avec des insultes que vous allez faire progresser le discussion", et patati. Total on papote, sur la Palestine, sur la prostitution, sur la Corse, et rien n'avance, jamais, on a bien argutié chacun dans ses pantoufles, chacun dans son bon droit, civilisés, ronron , démocratie, et tu repars chez soi, t'as bien niqué ton adversaire.

...Et moi le Singe Vert bordel con merde je vous dis que c'est en étant grossier, brutal, près du peuple e tutti quanti qu'on obtient quelque chose, tous les journaux bourgeois qui disent les choses bien poliment, qui discutent non pas pour discuter mais pour faire de la discussion l'objet même de la discussion, tous ceux qui nous rebattent les oreilles avec des arguments archi-connus qui finissent par devenir banals -"l'internet colonise l'imagination de nos gosses " ! -"le nouveau système d'éducation transforme les profs en valets de la machine !" -"la vraie relation humaine est foutue!" -tout ça on a l'impression de l'avoir entendu cent fois, bientôt les bien-pensants les Duhamel et les Sylvestre vont nous faire avaler que c'est le discours contestataire qui est devenu banal et monotone.

Le Singe vert est banal, il répète ce qui est dans l'air du temps. "T'as rien inventé". "Tu enfonces des portes ouvertes". Ben justement, c'est de répéter ça qui constitue le plus bel enfonçage de portes ouvertes. Ce seraient d'ailleurs exactement les mêmes qui m'accuseraient de banalité si je me mettais à hurler des merde con putain chiottes. C'est uniquement si tu es grossier outrancier bitte au cul que le monde va t'écouter, il n'y a plus que le poing dans la gueule qui marche putain c'est pas vrai dès qu'il y a une manif bien violente qui éclate quelque part les manifestants obtiennent ce que des années de négociations bien polies bien policées n'ont pas réussi à décrocher.

Je vais même vous en dire une bien bonne "Les meilleures idées ne poussent qu'arrosées avec du sang" c'est Calvin qui dit cela dans Balzac tu frissonnes et tu pleures pauvre Lélian d'Occidental de mes couilles pauvre de moi ta gueule.

...Alors voilà le Singe Vert écoute les infos, il renfile ses flampoutes, il allume la télé, pourquoi qu'il écoute la télé le Singe Vert? C'est par intox. C'est pour râler. C'est pour être banal. Merde. C'est pour s'imaginer qu'il est informé. C'est parce qu'il aime se faire bourrer le crâne. Et ma foi oui que les journalistes sont bien dressés, ma foi oui qu'ils font où on leur dit de faire, et sans même recevoir un kopek de rab parce qu'en plus ils sont convaincus.

"On nous cache tout on nous dit rien, plus on sait tout plus on ne sait rien", vas-y Dutronc, je fais mon numéro ça fait mille ans que ça dure tu vas pas nous faire chier à quoi ça sert de gueuler ça fait des siècles qu'ils nous la ressortent, "ils", "eux", alors t'as qu'à fermer ta gueule et nous laisser faire c'est bien ça ? Je veux me donner un genre? Et pourquoi ce genre-là et pas celui d'une pétasse croyante vendéenne tant qu'on y est? Vous croyez que je l'ai choisi le genre que je veux me donner? Pourquoi t'es agressif, personne ne t'en veux, si, si, tout le monde nous en veut, tous fichés, tous bourrés de chimie, tous cancérigènes, putain, chiottes, on va en faire un scie, tiens.

-Eh t'as rien inventé c'est dans "les Visiteurs".

Ta gueule.

...Alors les infos donc ça commence toujours par une bonne platée de cadavres, ça mange pas de pain, c'est pas les catastrophes naturelles qui manquent, avec la bonne femme qu'on essaie de ranimer à l'arrière-plan à grands coups de massages rythmiques sur la poitrine, et comme ça tombe bien la prise de vue on lui voit le sexe qui s'ouvre et qui se ferme en cadence mais juste à l'arrière-plan pour ne pas choquer les enfants je vous jure que je l'ai vu, c'était un naufrage de ferry comme il y en a tous les jours dans je ne sais plus quel détroit de Singapour chez les métèques là-bas. Elles sont vachement chouettes les femmes métèques même mortes.

Allez un petit tremblement de terre un p'tit typhon typhon typhon" l'universè-Ieu panacé-hé-hé ", vingt mille macchabes, cent mille, on vous le fait à 60 539, c'est des métèques, des Indiens, des Salvadoriens, pendant que le Salva dort, le Salva ronfle, 100 000 à Agadir le 29 février 1960, "Ce n'est que du bétail" je l'ai entendu de mes propres oreilles je le jure je le jure gloire à la noble lutte du peuple maghrébin contre la colonisation.

...Rendez-vous compte, si la bombe avait explosé quelques minutes plus tard, si l'Airbus avait sauté juste au-dessus de la Tout Eiffel, et si les cinq cents mômes étaient sortis de l'école, à huit heures prés ça faisait cinq cents morts, il en salive le reporter, Tout à fait Claire, Eh bien écoutezz Patrick, euh ben euh Béatrice, tu vois même au sein des catastrophes on se tutoie on se serre les coudes on fait partie du club des journalistes qui connaissent les journalistes pas des ploucs comme vous je connais la meuf qui cause dans le poste on est tous solidaires et tous des frères tous ensembleu-tous ensemble-gnouf ! gnouf ! mais attention rien qu'entre nous on n'est pas comme toi pauvre con de spectateur je tutoie le reporter moi, je fais pas partie des pauvres connards auxquels Sa Majesté le Présentateur ne daignerait pas adresser la parole, sauf si t'es coincé sous les décombres mais bien mort avec juste le pied qui dépasse la prochaine fois ce sera la bite il faut que le spectateur soit informé, le mec bien coupable bien impuissant bien facho, vivant bien à l'aise, même pas Kosovar même pas Kurde, tous les cadavres toute la misère c'est tout de même bien la preuve que t'es bien vivant, que t'es pas près de crever -mais mon vieux dit le censeur c'est du comique des années 70 tout ça, faudrait peut-être te renouveler, ça ne fera pas avancer les choses parce que toi peut-être tu les fais avancer les choses -c'est fini le comique à la Bedos, espèce de con Bedos il t'encule il fait juste que de commencer Bedos, c'est vrai ça, les gens crevaient aussi dans la misère dans les années 70, ils pourraient se renouveler aussi, merde, un petit effort, putain, chiottes.

Singe Vert miteux !

...Et on embraye sur les pédophiles, et allez donc les curés de l'Aveyron, et allez donc les profs de l'Eure et de la Demi-Eure (pardon...), et allez donc les services sociaux de l'Yonne, je te collerais tout ça au mur et rratatatata ! non, je plaisante. Enfin je dérape. N'oublions pas la douleur d'une mère, gros plan sur la larme, pour que t'aies bien envie de tirer dans le tas du salaud buteur de gosse avec ou sans s, mais attention il a droit à son avocat, "Il reste-des-zones-d'ombre-dans-ie-dossier, nous allons faire appel parfaitement, et cassation, et Cour de Sûreté de l'Etat ben voyons et Commission des droits de l'Homme", comme Papon y a pas de raison, c'est vrai ça on n'a pas bien vu la bite de qui a pénétré dans le cul de qui, on n'a pas bien vu la grimace du Juif en train de crever de faim dans le ghetto, maintenant on a des films en couleurs mais c'est peut-être un montage tandis que le Christ c'est sûr et certain il a existé la preuve c'est que Mgr Gaillot l'a dit mais tes histoires de chambre à gaz là y'a pas de preuves, le premier connard qui sort ma phrase du contexte et qui m'attaque en diffamation et en négationnisme je n'ai même pas le premier rond pour me défendre en justice, tandis que Papon avait bien dit j'ai assez de pognon pour tous les faire chier jusqu'au bout -cet attentat est attribué au GIA Papon il n'en a pas tué assez en 61 mais tout ceci ne nous regarde pas, un viol, deux viols, par ici les mecs, soyez fiers de votre zizi panpan, tu savais toi que ton zob pouvait être une arme, non, putain con mec t'es pas flatté, très peu, très peu.

Escroquerie à la carte bleue, t'en fais pas ceux-là on ne les arrête pas mais Bové risque treize mois fermes, les fonctionnaires ministres détournent l'argent du contribuable et se retrouvent au tribunal en se saluant jusqu'à terre, vous ici chère amie quelle surprise je vous croyais zaux zeaux, , vas-y tonton David, "mais je sais bien que l'on nous prend pour des cons", et juste après les accents indignés du fils du Président -Mitterrand? Kabila ? -tu vois défiler dans la rue les infirmières qui elles travaillent, pas comme la putain de la République, et qui manquent de pognon.

Putain je ne veux pas crever à l'hôpital de Sarajevo, je veux me payer une vraie clinique privée très cher les héritiers je les emm... vive les infirmières ma mère je veux pouvoir me payer une infirmièèèèère.

Et toi tu n'as jamais violé une mouche même avec des gants de boxe -si, une fois, tu as chouravé par omission une cotisation pour le foyer socio-éducatif que le dirlo a oublié de te réclamer -l'occasion fait le larron, si tu étais président toi aussi tu en détournerais des fonds, peut-être pas sur le dos des nègres quand même, note que si tu te paies des godasses à 20 balles fais pas le malin tu entretiens l'exploitation des gosses maliens et pakistanais, toi aussi tu coucherais avec des débiles légères mais sans les tuer quand même, quoique, faut faire attention, elles ne sont pas si débiles que ça, pas si insensibles non plus gros porc, tu vois à quoi ça te fait penser les infos ?

Seulement voilà, c'est cette image-là que les femmes gardent au fond d'elles-mêmes de l'homme après les infos : un saligaud qui, ma foi, s'il n'y avait pas les flics, se permettrait bien les quelques petits attouchements par-ci par-là que les femmes nous refusent obstinément, c'est cette image-là de l'humain lamentable, lâche, cruel, tortureur d'ours en Chine, que la télé te fait retenir.

L'homme n'est pas que cela. Il y a des braves cons aussi. Des cons qui se montrent à la télé. Qui fabriquent des effigies de généraux avec des pommes de terre, style Bidochon père. Qui amusent les enfants avec du rap. Qui fabriquent des Tour Eiffel à la "Dîner de Cons" avec des allumettes pour de la publicité "Auchan". Avec une musique planante qui me rappelle mon enfance, gnagnagnère, tarte à la crème, il faut absolument que les braves gens y soyent présentés comme des cons.

Allez Prévert on récapitrouducule : un Temple Solaire, une vieille torturée, un flic dégommé, deux, trois cinq, encore cinq qui ne viendront pas nous faire chier à nous foutre des contraventions, tiens justement six morts dans le Jura dans une collision frontale, soutenez le vin d'Arbois, plus on en boit plus on va droit, des escrocs en chemise blanche, des homme d'Etat qui protestent de leur innocence, je suis serein cui-cui, des gonzesses qu'on excise, en gros plan la semaine prochaine, des peuples qu'on fait crever de faim en gros plan depuis des mois ils pourraient se renouveler putain chiottes, l'homme est un loup pour l'homme, il ne faut pas se leurrer, on ne va pas se bercer d'illusions, " Faut pas rêver " merde le titre hideux on vous montre les dernières des dernières merveilles du monde mais faut pas rêver on va te transformer tout ça en parking souterrain avec des chupa-chups dans les distributeurs, on ricane, on ricane, faut pas rêver on te dit, réveille-toi le monde est con eh ! oh ! le monde est con t'avais oublié? faut pas rêver on te dit pauvre con c'est la dernière fois que tu vois des Indiens des Papous, en Guyane ils se servent de récipients en plastique rouge et jaune c'est tellement plus solide et commode et décoratif que les poteries traditionnelles et ils mettent au frais dans le torrent de véritables bouteilles de véritable sirop Teissières véritablement très rafraîchissant eh ben oui c'est comme ça mon vieux c'est comme ça et si tu ne veux pas le voir tu es vraiment un con, et puis surtout tu es complice, tu es coupable, coupable, coupable, MERDE!

Faut pas rêver.

Et en quoi ça me parle ça, en quoi ça m'encourage à vivre, est-ce qu'il faut couper les couilles (ça m'obsède) à tous les mecs sous prétexte qu'il y a des violeurs, est-ce qu'il faut virer tous les Maghrébins parce qu'ils sont en grande majorité impliqués dans toutes les affaires imaginables c'est ce que disent les flics, est-ce qu'il faut que je devienne con, est-ce qu'il faut virer les Kurdes, est-ce qu'il faut les mettre dans un grand trou qu'on appellerait le Trou du Kurde -ça va Monsieur Ionesco? il va bien le petit rhino ? on en trouve encore pour faire bander les petits Chinois pour qu'il y en ait encore plus? tu vois Missié reporter moi aussi je dis des conneries c'est pour être moins seul que tu me rends con?

Pourquoi est-ce que l'on retrouve Alfred SiNan ou Sirvin, personne ne sait comment prononcer, très, mais alors très très précisément au milieu du procès Dumas alors que tous les journalistes savaient où il se trouvait je ne dis pas "se cachait", pourquoi on a retrouvé tout de suite les boutefeux des paillotes corses alors que l'assassin du préfet Erignac court toujours et qu'il présidera peut-être même un jour l'assemblée territoriale du peuple Corse con et indivisible qui a dit "pléonasme" -pourquoi est-ce que les assassins du petit Romain sont toujours appelés "assassins présumés", pourquoi sa mère gueule-t-elle dans le couloir "la justice c'est de la merde" qui n'a pas dit "pléonasme" -pourquoi est-ce qu'on n'a pas le Droit de les achever à coups de cutter en pleine audience, pourquoi est-ce qu'ils ont des avocats qui t'expliquent avec gravité qu' "il y a des zones d'ombre" dans le dossier?

Ah oui je me répète.

...Qui a porté tel coup de couteau, tel coup de pierre, tel coup de queue? Pourquoi faut-il, pourquoi voulez-vous car j'ai de plus en plus de mal à ne pas croire qu'il s'agit d'une volonté délibérée, que je ne réagisse plus qu'au sentiment comme un vulgaire Jean-Jacques Rousseau, é la haine, à l'antisémitisme comme un vulgaire Voltaire, pourquoi je devrais crier Vive Ariel Charon, pourquoi toujours la réaction immédiate, quoi, quoi, l'air du temps, c'est qui qui le fabrique l'air du temps journaliste de mes couilles -et un procès en diffamation, un, je m'en fous je n'ai pas de couilles je ne veux pas en avoir.

...Qui est-ce qui a décrété que les idéaux de 68 étaient morts, que l'humanisme é l'ancienne était mort, l'argent avant l'Homme, allez hop d'un coup de plume, on te fabrique les Pokémons, on te fabrique les envolées en bourses, on te qualifie l'époque avant qu'elle soit finie, c'est nous qu'on s'y connaît tout tu connais quoi journaliste tu connais QUOI?

Le sport. Ca tu connais. Le sport, le sport, le sport, le Vendée-Globe (ah! le joli jeu de mots que même un sixième peut comprendre), le Paris-Kakar et ma traversée de la rue du Jard en pantoufles pour vider mes poubelles sous le nez des bagnoles à 50 à l'heure -pourquoi tu ne parles jamais du prof obscur, du chercheur obscur, du joueur d'échecs obscur, de la gardienne obscure d'enfants obscurs? Pourquoi jamais un sourire, ou alors un sourire niais style "clin d'oeil" après la météo? Pourquoi les sourires sont-ils toujours niais? Pourquoi est-ce qu'on nous montre toujours des bébêtes gnangnan? Pourquoi tout ce qui est bon est-il toujours dévalorisé, rabaissé, pourquoi est-ce qu'on nous présente toujours les terroristes comme innocents, les barbares comme victimes?

Je ne fais pas de dissertation en neuf points là, je ne suis pas en train de passer l'agrégation devant un jury de rats morts, je ne suis pas en train de penser, je vide, je vide, je dégueule, tas de gouvernements dégueulasses, tas d'informateurs pousse-au-crime pousse-au-repli, pousse-à-l'abstention? Pourquoi tant de haine, pourquoi tant de lâchetés? Pourquoi notre société n'a-t-elle plus envie de se défendre? Faut-il virer les Kurdes, bis? Pourquoi est-ce que je dis pêle-mêle des boniments d'extrême-droite & d'extrême-gauche? Pourquoi le mal? Pourquoi le Mâle est-il le mal? Pourquoi faut-il respecter des femmes qui ne respectent rien, et qui t'envoient chier avec automatisme au point que quand il y en a une qui s'est effondrée derrière moi évanouie à Monoprix je n'ai même pas osé la relever dans mes bras pour ne pas me faire emmerder pour des histoires d'attouchements sexuels? Parce qu'elles sont devenues comme ça maintenant les bonnes femmes. Rassurez-vous il y a eu d'autres bonnes femmes pour s'occuper d'elle, entre elles elles peuvent se toucher c'est même vivement recommandé.

Pourquoi est-ce que je suis con, pourquoi personne pour m'expliquer pourquoi ou alors à des heures impossibles le soir? Pourquoi les films pornos sont-ils si répétitifs, si vulgaires, pourquoi les hommes qui se font sucer ne peuvent-ils prendre leur plaisir qu'en insultant leur partenaire d'amour qui a la bouche pleine?

Pourquoi je ne peux plus circuler en banlieue sans ma batte de base-baIl? Qui c'est, "baIl"? Pourquoi est-ce que les chanteurs de rap disent qu'ils proclament la loi d'amour, alors que dans leurs clips je les vois me faire des gestes d'agressivité selon le code des chimpanzés ? Même un chimpanzé trouverait ces gestes agressifs. Pourquoi les chanteurs ont-ils les yeux vides? Pourquoi sont-ils noirs? Pourquoi tous les débiles gnangnans vont-ils trouver cette dernière phrase raciste alors que c'est exactement le contraire?

Pourquoi les filles qui les accompagnent ont-elles des gueules de putes? Pourquoi vont-elles protester ensuite de leur innocence et crier au racisme? Pourquoi est-ce que j'ai perdu les clés? Les clés de la lecture du monde? Pourquoi est-ce que je suis trop vieux? Suis-je le seul? "Le pacte des loups" présente des bagarres, du kung-fu en plein XVIllè s. français n'importe quoi, des citrouilles qui explosent comme des crânes, un ventre de gonzesse en décomposition avec le sexe au premier plan, pourquoi est-ce que mon journal con favori "Sud-Ouest" présente-t-il ça comme "le produit de l'année", pourquoi est-ce que les films sont appelés des "produits" ?

Pourquoi est-ce qu'à un moment donné on a cessé de m'informer? Est-ce qu'on a déjà commencé un jour dans le temps? Auparavant les gazettes n'informaient le peuple que des réceptions données par les princes. Pourquoi est-ce que les princes vont en prison? Pourquoi le peuple n'est-il présenté que sous son aspect con dans les "micro-trottoirs", qui sont le degré zéro du journalisme? Pourquoi le peuple est-il vraiment con? Pourquoi suis-je con? Pourquoi les gens tout-puissants des infos ne s'arrangent-ils pas pour que je devienne ne fût-ce qu'un tantinet moins con? Pourquoi est-ce que si tous les hommes devenaient intelligents et fraternels et pleins de compassion bouddhique ils se suicideraient rationnellement l'un l'autre et philosophiquement comme un seul homme?

Est-ce que ce n'est pas cela "le but du jeu" comme disent les branchés? Empêcher l'homme de se suicider? " Il ne faut pas désespérer Billancourt ? " Pourquoi est-ce que ce sont toujours les autres qui occupent le sommet de l'affiche et pas moi? Pourquoi de toute façon même au sommet de l'affiche ils trouvent encore le moyen de se plaindre que les caractères ne sont pas assez gros? On n'entend que Hugo Reyne à France-MusiqueSSSS et il se plaint que c'est Jordi Saval qui tient toute la place, pourquoi tu fais de la musique sublime si c'est pour rester aussi con que les autres?

Un jour on dira France-Cultures avec un s, et on entendra un Papou se brosser les dents au lieu d'entendre sa musique et on te dira :"Oh mais attention c'est de la culture! Tu es raciste! Tu méprises le peuple, papou, français, norvégien !" Je m'en fous des Papous, je m'en fous des Norvégiens, je me fous de tout, je manque de courage pour m'intéresser à tout, à vous, pourquoi est-ce que tout le monde me dit de fermer ma gueule alors que tout le monde veut gueuler plus fort que moi, il y a quelque chose qui m'échappe, il y a trop de choses, il y a trop de gens, trop de tout trop de notes dans l' "Auschwitz" de Penderecki, trop de notes dans la symphonie de Mozart -c'est qui Mozart ta gueule va faire du rap.

Onze heures dix du matin et je ferais mieux d'aller me laver avant de dire des conneries. Je reviens de me laver sans alinéa toujours aussi énervé. Je me demande pourquoi l'Eglise couvre toujours les dictateurs. Pourquoi ma femme met tant de temps à s'éveiller. Pourquoi dès que j'ouvre la bouche il en sort des conneries ou des méchancetés. "T'es méchant, gnangnangnan..."

Pourquoi on me dit que je veux me donner un geme. Si c'est un germe, alors pourquoi ce germe-Ià. Ca personne n'est foutu de me le dire. Où, quand, comment, pourquoi je suis devenu con. Pourquoi je suis comme tout le monde et pourquoi tout le monde n'est pas en train de sortir dans la rue en gueulant et en se foutant sur la gueule ça occupe ou bien en se tombant dans les bras gnagnagnèèèère selon le scénario, le bouddhisme a-t-il du bon, et si oui, pourquoi? Et pourquoi les moines de Séoul se cassent-ils la binette à grands coups de lattes de bambou pour le contrôle du marché des bandits manchots?

Je ne fais pas de littérature. Je ne veux pas de petit a, petit b, petit c, je ne veux pas de "mais", "or", "donc", "c'est pourquoi", cependant", "pour conclure nous pouvons dire que", et "l'auteur alors là y dit que". "Et que pensez-vous de la musique dans Baudelaire? -La quoi? -La musique d'Apollinaire? -La quoi? -ça, au bac -qu'est-ce qu'ils foutent les collègues et pourquoi je mélange tout comme ça, des choses "qui n'ont rien à voir" ? Ben voyons! y a rien à voir!

Je n'écris pas un chef-d'oeuvre. Je n'écris que des conneries. Et toi tu t'es vu, conno, qui n'écris rien? Et si je suis comme tout le monde, alors pourquoi ne pas me prendre pour porte-parole? Alors comme ça on va reprendre son train-train, les réveils moustousses, les énervements, le stablon à tire-larigo ("tire la Rigault" est une fausse étymologie rouennaise), chercher sa fille pour partager le repas du dimanche, se calmer, surtout se calmer, éviter le vinaigre, bien respirer, reprendre ses occupations de Bouvard et Pécuchet, je suis comme tout le monde, bien se répéter ça devant sa glace, méthode Coué, "aujourd'hui et depuis plusieurs jours, tant physiquement que moralement, pour moi et pour tous les autres, cela va de mieux en mieux", devant son sourire et sa raie au milieu, en essayant de ne pas éclater de rire, "je te tiens tu me tiens par la barbichette", évidemment si on se montrait son propre cul dans sa propre glace au lieu de sa sale face on aurait du mal à être con vain cul, ha ha ! ha ha !

On va redevenir bien sage, bien prévenant, c'est ça la condition humaine mon vieux, comme les autres, on ne parle pas de ça à la télévision parce que télévois-tu, le fond du problème, le fond du tonneau, le fond du sac seraient bientôt atteints, et tout le monde se pleurerait dessus, écoute, connaud : il y a un pacte, un pacte sacré avec les humains, entre humains. Dès qu'un homme a le cafard, il doit le chasser tout de suite, sinon, c'est comme l'ivrognerie, ça se propage tout de suite, et si nous sommes sur le même radeau de la Méduse, c'est pas pour se noyer les uns les autres.

Mais tout de même, la télé pourrait nous montrer un autre visage de nous. Pour l'émission la plus suivie, sans tomber dans la confiture à la guimauve, on pourrait nous présenter au moins une fois de temps en temps un plan social qui réussit au Brésil, une campagne de vaccination encourageante, des hommes qui sauvent des hommes, un barrage qui permet d'irriguer des centaines de km2, à 50% des informations et pas au compte-gouttes, des hommes qui ne soient ni violeurs, ni pédophiles, mais bons pères de famille, aimés de leur femme, des gens tout cons mais qui font du bien, vous croyez que ça me fait plaisir moi chaque fois que j'entends parler d'un mec d'apprendre qu'il a violé ses trois nièces ou découpé le cadavre de sa fiancée franchement j'ai l'air de quoi moi avec ma bitte?

Des trucs comme ça on en reçoit dix par jours tu ne vas pas te fatiguer tu ne vois pas que c'est un pauvre type qui essaie d'attirer l'attention sur sa petite personne? Fous-moi ça à la corbeille et qu'on n'en parle plus.

Bon eh ben au revoir.

!